SPAQuE

Décharge d'Hensies

Carte d'identité

Catégorie : décharge
Nom du site : Décharge d'Hensies
Autre(s) nom(s) : Décharge du Chemin du Trainage
Adresse : chemin du Trainage
Code postal : 7350
Commune : Hensies
Localité : Hensies
Province : Hainaut
Superficie totale : 210.400 m²
Financement : contrat de gestion

Actions de SPAQuE

Mai 2016 :

Pose de 37 panneaux photovoltaïques destinés à alimenter en électricité les infrastructures de la décharge.

Depuis 2003 :

Le site est sous surveillance environnementale. Les eaux font l'objet d'un contrôle analytique régulier.

2003 :

Installation d'une torchère à biogaz.

2002 - 2005 :

Epuration des percolats par absorption sur charbon actif.

2001 - 2004 :

Réhabilitation du site.

Mai 1999 :

Investigations complémentaires sur les dégagements gazeux.

Octobre 1997 :

Etude préliminaire des dégagements gazeux.

1996 :

Inscription du site en surveillance environnementale.

Juin 1994 :

Investigations des sols et prélèvements des eaux souterraines.

 



Localisation

Le site est implanté sur le territoire de la commune d’Hensies, à moins de 1.000 mètres de la frontière française, sur les terrains affaissés et marécageux de la vallée de la Haine. Il est situé à proximité immédiate du site naturel des marais d’Harchies, vaste zone marécageuse qui abrite une flore et une faune exceptionnelles.

Au plan de secteur, le site est inscrit en zone forestière d’intérêt paysager.

 

 



Projet de développement économique

Au printemps 2016, SPAQuE y a placé 37 panneaux photovoltaïques (puissance de 10 kWc, production annuelle de 10 MWh - environ la consommation moyenne de trois ménages). Posés au sol, sur une aire empierrée, ils permettent de fournir en électricité une partie des différentes installations de la décharge telles que des pompes, des moteurs, un réseau de dégazage, etc.

 



Etat du site

La zone intégrant le dépôt d’Hensies et son voisinage a subi des affaissements d’origine minière, compte tenu de l’intense activité extractive locale. A la suite de ces affaissements miniers, la plupart des terrains de la région ont été progressivement inondés, avec apparition de zones marécageuses. Certaines zones, dont une partie du site, ont alors été remblayées pour retrouver un niveau "hors eau".



Historique

Le site d'Hensies, un ancien dépotoir exploité de 1982 à 1989, a été fermé par apposition de scellés en 1991. Peu de temps après, un incendie s’y est déclaré. D'épaisses fumées se sont développées et ont provoqué un carambolage meurtrier sur l’autoroute E19. L’extinction de cet incendie, effectuée par l’armée, a nécessité la mise en place d’une épaisse couche de terre sur une partie du dépôt.

Le volume des déchets déversés est estimé à 941.000 m³, de type ordures ménagères et encombrants et, en moindre mesure, déchets industriels et hospitaliers.

Ce site a fait l'objet d'une étude de caractérisation en 1994. SPAQuE a, par la suite, régulièrement effectué des campagnes de prélèvements des eaux souterraines. Des investigations complémentaires relatives aux échappements gazeux ont également été réalisées en 1997.

En 1999, au vu des conclusions des différents rapports, le gouvernement wallon a confié à SPAQuE la réhabilitation du site. Ces travaux ont débuté en 2000 et se sont terminés au cours de l’année 2004. Lors de ces travaux, la décharge a été reprofilée, et une couverture étanche a été installée afin d'assurer le ruissellement des eaux de pluie et leur évacuation. Un réseau de dégazage a également été mis en place afin d'acheminer le gaz de décharge vers une torchère. Enfin, une station d'épuration a été créée par SPAQuE afin de traiter les lixiviats (eau polluée au contact des déchets et percolant à travers la décharge).

 

 





Polluants avant réhabilitation

  • Métaux lourds,
  • hydrocarbures aromatiques monocycliques (HAM),
  • cyanures,
  • sulfates,
  • nitrates,
  • etc.


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées