SPAQuE

Basse Wavre

Carte d'identité

Catégorie : décharge
Nom du site : Basse Wavre
Adresse : chaussée de Louvain
Code postal : 1300
Commune : Wavre
Province : Brabant wallon
Superficie totale : 141.600 m²
Financement : contrat de gestion

Actions de SPAQuE

2008 - 2014 :

  • Surveillance environnementale : contrôle analytique des eaux,
  • extraction du biogaz présent sur le site.

2007 :

  • Compléments d’investigations concernant les déchets présents sous le zoning,
  • surveillance environnementale : contrôle analytique des eaux.

2006 :

  • Compléments d’investigations concernant la problématique du biogaz et des eaux souterraines,
  • système d’extraction du biogaz mis en place sur le site,
  • surveillance environnementale : contrôle analytique des eaux,
  • pose d’un drain à biogaz destiné à sécuriser les commerces en bordure de la chaussée de Louvain.

2005 :

Compléments d’investigations sur le biogaz.

2004 :

Etude de caractérisation.

2002 :

Etude d’orientation.



Localisation

Le site de Basse Wavre se situe en dehors de l’agglomération de Wavre, le long de la chaussée de Louvain, à l’ouest de l’étang de Gastuche. Des commerces (concessionnaires automobiles, car-wash, magasins) sont implantés au sud et au sud-ouest. Une station d'épuration récoltant les eaux usées de la Ville de Wavre est présente au nord-est de la décharge, de l’autre côté de la Dyle. Les terrains situés au nord, au-delà de la Dyle, sont de type affectation agricole.



Projet de développement économique

Le site est repris en zone d’extension d’industrie.

L’installation de PME ainsi que d'une centrale photovoltaïque et de la biomasse est prévue.



Etat du site

Le site se présente comme un vaste dôme de déchets colonisés par une végétation herbacée et, par endroits, arbustive.

A l’est, en bordure de la chaussée de Longchamps, une partie des terrains est occupée par un parc à conteneurs.

La construction, en 2005, de nouveaux bâtiments commerciaux en bordure de la chaussée de Louvain a entraîné une modification non négligeable du relief. En effet, les déblais provenant du chantier de construction (mélange de terres et de déchets) ont été déversés sur le massif de déchets existant, augmentant, par endroits, nettement la hauteur du dôme (l’épaisseur du massif de déchets atteint aujourd’hui les 10 m).



Historique

A partir de 1937, cette ancienne dépression marécageuse fait l’objet de déversements de déchets ménagers.

Dans les années 1970, une usine de traitement des déchets est construite sur la partie sud-ouest du site.

Dans les années 1980, un fabricant de combustible industriel à partir de papiers et de cartons, loue l’usine.

L’usine est démolie en 1983 et le terrain est utilisé pour le versage d’immondices jusqu’en 1991.

En 1995, un parc à conteneurs s’installe à cet endroit.

En 2005, de nouveaux bâtiments commerciaux sont construits sur les déchets.



Polluants avant réhabilitation

Outre une contamination "classique" des remblais en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), la pollution est typique des décharges de déchets ménagers. On note la présence de biogaz produit par le massif des déchets.



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées