SPAQuE

Cokerie d'Anderlues

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Cokerie d'Anderlues
Adresse : rue de la Résistance
Code postal : 6150
Commune : Anderlues
Province : Hainaut
Superficie totale : 547.900 m²
Financement : Plan Marshall

Actions de SPAQuE

2008 - 2009 :

  • Prélèvements d’échantillons de sol au moyen de tranchées, de fouilles ou de forages,
  • réalisation de plus d’une centaine de forages et envoi de quelque 500 échantillons de sol en laboratoire pour l'analyse de nombreux paramètres,
  • réalisation de prélèvements d’eau en différents endroits du site en vue d’identifier les éventuels impacts du terrain sur la qualité des eaux souterraines et les risques de dispersion de cette pollution,
  • prélèvements d’échantillons de déchets solides, d’eau de surface et de sédiments en vue d’analyse.

2007 :

Etude des faisabilités économique, technique et urbanistique.

2006 :

  • Etude de caractérisation,
  • étude simplifiée des risques.

2005 :

Bilan historique réalisé.



Localisation

Le site d’étude est localisé dans la commune d’Anderlues, à environ 1 km au nord du centre ville, et est ceinturé à l’ouest par la rue Jules Destrée, au sud par la rue de la Résistance, au nord par la rue du Viernoy et à l’est par la Haine.



Projet de développement économique

Le site est repris en zone d’activités économiques industrielles et en zone d’espaces verts.



Etat du site

Depuis la fermeture de l’exploitation en 2002, le site est resté à l’état de friche. Il comprend aujourd’hui les bâtiments de l’ancienne usine, globalement dans un état de délabrement avancé, ainsi que des prairies et un terril d’une trentaine d’hectares au sommet duquel les eaux polluées de la cokerie étaient déversées.



Historique

Les activités de traitement de la houille, de cokéfaction et de carbochimie de la "SA des Cokeries et Houillères d’Anderlues" se sont déroulées entre 1906 et 2002. En bordure, le charbonnage est actif de 1850 à 1967. Le terril, constitué par les charbonnages précités, a été réexploité entre 1983 et 2002 pour la valorisation du charbon résiduel.



Polluants avant réhabilitation

Dans le sol :

  • Huiles minérales,
  • hydrocarbures cycliques,
  • cyanure,
  • métaux lourds,
  • PCB,
  • solvants (EOX),
  • phénols.

 Dans les eaux souterraines :

  • Huiles minérales,
  • hydrocarbures cycliques.

 De l'amiante a également été décelé dans un tas de déchets et dans les poussières des bâtiments.

 



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées