SPAQuE

Centrale électrique de Marchienne-au-Pont

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Centrale électrique de Marchienne-au-Pont
Autre(s) nom(s) : Centrale Electrabel
Adresse : rue Georges Tourneur
Code postal : 6030
Commune : Charleroi
Ancienne commune : Marchienne-au-Pont
Province : Hainaut
Superficie totale : 101.100 m²
Financement : Plan Marshall

Actions de SPAQuE

2012 - 2014 :

Deuxième étape des travaux de réhabilitation :

  • évacuation de tous les sols identifiés comme étant pollués vers des centres de traitement agréés,
  • pompage des eaux de la nappe phréatique, suivi analytique et traitement éventuel de ces eaux.

2011 :

Fin de la première étape de travaux consacrée à la déconstruction des bâtiments.

2010 :

Première étape des travaux de réhabilitation qui consiste en :

  • le déboisement du site,
  • l’évacuation des déchets,
  • la déconstruction des anciennes infrastructures présentes,
  • les matériaux à base minérale issus de la déconstruction sélective sont concassés et stockés. Si les résultats des analyses l’autorisent, ils sont utilisés comme remblais. Les autres déchets sont envoyés vers des centres de traitement agréés.

2008 :

Etude de caractérisation complémentaire.

2004 :

  • Etudes d’orientation et de caractérisation.
  • Le bilan historique a été réalisé.


Localisation

Le site est localisé le long de la Sambre et délimité au sud par la rue Georges Tourneur.



Projet de développement économique

Située en bordure de Sambre, à proximité immédiate du rail et de l’autoroute, la grappe "AMS Sud", "Charbonnage n°19 Bas Longs Prés" et "Centrale électrique de Marchienne-au-Pont" pourrait, à terme, accueillir une zone d’activités économiques multimodale.

Divers projets d’aménagement pourraient se développer sur ce site idéalement situé le long de la Sambre et des axes routiers : un quai, une zone d’activité économique multimodale et une zone portuaire sont étudiés par l’IGRETEC, le Port autonome de Charleroi (PAC) et la Ville de Charleroi.



Etat du site

Avant les travaux de réhabilitation, le site se présentait comme un terrain vague, nivelé avec une partie des gravats issus de la démolition de la centrale. Il est, en partie, occupé par des terres et autres matériaux (gravier, compost, blocs de béton) appartenant à la commune, locataire du site. Un terrain de rugby est installé à l’entrée du site.



Historique

Ce site a été le siège d’une centrale électrique en activité au début du XXe siècle jusqu’en 1997.

Initialement composées de petites structures, les installations de la centrale se sont développées au fil du temps, de sorte qu’au début des années 1970, la production d’électricité atteignait quotidiennement les 115.000 kW.



Polluants avant réhabilitation

  • Benzène,
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées