SPAQuE

Nouveaux Ateliers Mécaniques

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Nouveaux Ateliers Mécaniques
Autre(s) nom(s) : Ateliers mécaniques de Morlanwelz
Adresse : rue des Hayettes
Code postal : 7140
Commune : Morlanwelz
Ancienne commune : Morlanwelz-Mariemont
Province : Hainaut
Superficie totale : 65.200 m²
Financement : Plan Marshall

Actions de SPAQuE

2018 :

Construction et mise en fonction d'une centrale photovoltaïque de 2.777 panneaux et d'une puissance de 750 kwC.

Février - décembre 2013 :

Dépollution des sols et reprofilage de la partie "décharge". Fin de la réhabilitation de la partie "décharge".

2011 :

La réhabilitation de la partie "friche" est terminée.

Les excavations sur la partie nord du site se terminent alors que, sur la partie sud, des opérations d’excavation et de remblayage sont menées simultanément. A l’issue de travaux, quelque 102.500 tonnes de terres d’apport auront servi à combler les excavations des terres polluées et les cavités résultant de la déconstruction des fondations et caves de l’ancienne usine. Une couche de 50 cm de terres végétales sera disposée sur l’ensemble de la superficie du site, puis sera ensemencée. Durant tous ces travaux, un pompage permanent des eaux de la nappe phréatique est effectué avec suivi analytique et traitement avant rejet.

2010 :

La deuxième étape des travaux consiste à :

  • réhabiliter les sols pollués par la prise en charge des déchets, et déboiser,
  • excaver et éliminer les terres polluées en centre de traitement agréé,
  • pomper les eaux et les traiter éventuellement,
  • remblayer les zones excavées,
  • installer une couche de couverture de 50 cm de terres végétales.

2008 - 2009 :

La première étape des travaux consiste en la déconstruction des bâtiments.
Finalisation de l’étude des faisabilités économique, technique et urbanistique.

2007 :

Les investigations menées dans le cadre de l'étude des faisabilités économique, technique et urbanistique se concentrent sur la détermination de l'extension des contaminations dans les sols et les eaux souterraines en métaux lourds, en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), en huiles minérales, en composés organochlorés volatils et, plus ponctuellement, en benzène et en chlorobenzène.

2006 :

Bilan historique réalisé.
Un audit technique des bâtiments est réalisé de manière à en inventorier toutes les applications "amiante", les déchets dangereux et les matériaux de construction.

2005 :

Etude d’orientation et de caractérisation réalisées.



Localisation

 Le site est localisé en périphérie de la commune de Morlanwelz, le long du chemin de fer reliant La Louvière à Binche. Il est divisé en deux parties de part et d’autre de la rue des Hayettes et est limité au sud par la Haine, située 15 m plus bas que le niveau topographique général du site. L’environnement immédiat du site est constitué d’une zone d’habitat le long des voiries et de terrains agricoles.




Projet de développement économique

Au plan de secteur, le site est repris en zone d’activités économiques mixtes, en zone d’habitat et en zone agricole.

Sur la partie "usine", réhabilitée de 2008 à 2011, un projet de logements (appartements et maisons), de commerces de proximité et de services est actuellement à l’étude.


Sur la partie "décharge", réhabilitée en 2013, SPAQuE installera en 2017 une centrale photovoltaïque de 2.844 panneaux pour une puissance de 750 kilowatt-crête (kWc).

 



Etat du site

Avant les travaux de réhabilitation, le site comprenait des bâtiments industriels désaffectés, situés de part et d’autre de la rue des Hayettes, ainsi qu’une zone ayant servi de dépotoir à l’époque des activités industrielles, s’étendant au sud des bâtiments jusqu’à proximité de la Haine, en contrebas du site.

Plus précisément :

  • une zone bâtie, correspondant aux anciens ateliers mécaniques, entièrement vidée de toute installation technique et, par endroits, fortement dégradée. Seules subsistent quelques fondations et fosses des anciennes unités, dont la plupart ont servi de lieu de déversement de résidus (grenailles, ferrailles, résidus huileux) et de déchets de démolition d’anciens fours (briques réfractaires),
  • une zone non bâtie, à l’arrière des bâtiments, qui a servi de zone de déversement de déchets divers, issus des activités des ateliers ou autres (ménagers, encombrants, etc.),
  • une zone en bordure de la Haine, en contrebas de 15 m par rapport au restant du site, où est actuellement installée la station provisoire de pompage qui permet de récolter des huiles s’écoulant le long du talus à l’arrière de la zone de déchets.

 



Historique

En 1911, le site accueille des activités de fabrication mécanique (gazogènes, ressorts et étriers pour les chemins de fer), de maintenance d’accumulateurs électrique de lampes de mines et de fonderie. Les principales sources de contaminations potentielles liées à ces activités proviennent des activités de réchauffage (fours, forges au gaz ou gasoil), de traitement thermique (cintrage, trempe à huile), de traitement de surface (grenaillage, phosphatation, peinture), ainsi que des stockages de carburant et d’huile de trempe. L’arrière du site, à savoir les parties sud et sud-ouest de la zone sud, non bâties, a fait l'objet de déversements de déchets liés aux activités industrielles.

En 2001, des pollutions en huiles en provenance du site ont été constatées en bordure de la Haine. Une station de pompage a alors été mise en place par la SA Nouveaux Ateliers Mécaniques.

En 2002, cessation des activités.



Polluants avant réhabilitation

  • Métaux lourds,
  • huiles minérales,
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • composés organochlorés volatils,
  • benzène,
  • chlorobenzène.


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées