SPAQuE

Four à chaux Waroquier

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Four à chaux Waroquier
Autre(s) nom(s) : Carrière Waroquier
Adresse : rue d'Elouges
Code postal : 7370
Commune : Dour
Ancienne commune : Elouges
Province : Hainaut
Superficie totale : 126.000 m²
Financement : Plan Marshall

Actions de SPAQuE

2011 :

La réhabilitation du site est terminée.

2010 :

Début de la réhabilitation du site qui consiste :

  • à déboiser le terrain,
  • à démanteler les bâtiments,
  • à évacuer les déchets se trouvant en surface et à réhabiliter les sols pollués.

2008 :

Etude des faisabilités économique, technique et urbanistique terminée.

2007 :

Audit technique des bâtiments.

Les études d'orientation et de caractérisation sont terminées.

Le bilan historique est terminé.

 



Localisation

Localisé dans la commune de Dour, le site est bordé au sud et à l’ouest par la rue d’Elouges, au nord-ouest par la rue des Andrieux et à l’est par la rue Belle-Vue.



Projet de développement économique

Au plan de secteur, le site est repris en zone de parc.
La Commune de Dour envisage le développement d’une aire d’activités sportives et de loisirs, liée au plan d’eau, avec, notamment, une école de plongée.



Etat du site

Avant les travaux de réhabilitation, le site se divisait en quatre parties distinctes :

  • une ancienne carrière située au nord et remplie d’eau,
  • une partie utilisée pour le pompage d’eau souterraine au sud-ouest (partie de l’ancien charbonnage),
  • une partie laissée à l’abandon et comprenant un terril (schistes), des zones de déversements de chaux et des vestiges de bâtiments (hangar, trémies, bureaux, cabine électrique) au sud,
  • des prairies au nord et à l’ouest.


Historique

Le site englobe à la fois l’ancien établissement Four à chaux Waroquier et l’ancien Charbonnage de Belle-Vue. L’activité du premier concernait la fabrication de la chaux classique, celle du second, l’extraction du charbon.

En 1511, mention d’une activité minière sur le site concernant la "Fosse Andrieux".

De 1830 à 1869, période de l’essentiel de l’activité minière.

En 1840, exploitation des premiers fours à chaux.

Jusqu’en 1950, le site minier appartient à la Société des Charbonnages du Borinage. L’ancienne houillère passe ensuite de main en main sans plus connaître d’activité industrielle.

A partir de 1950 se développent réellement l’exploitation de la carrière et la fabrication de chaux industrielle.

En 1965, l’ancienne houillère est rachetée par la SA Câblerie et Corderie du Hainaut.

En 1966, les installations sont rebâties et se composent de fours à chaux, trémies, cabine électrique, silos, séchoir, garages, bureaux, concasseurs.

En 1990, les fours à chaux cessent leurs activités.

A la fin des années 1990 : un dépôt illicite de pneus usagés est découvert sur le site.

De 1999 à 2001, évacuation des dépôts de pneus.



Polluants avant réhabilitation

Dans les sols :

  • Huiles minérales,
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • métaux lourds.

Dans les eaux souterraines :

  • Solvants chlorés.


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées