SPAQuE

CCC - Verrerie Houtart

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : CCC - Verrerie Houtart
Autre(s) nom(s) : Verrerie Auguste Fabry et Léon Houtart, Ets Vanbinst-Leblicq, Léon Houtart et Cie, Sa des Verreries de La Louvière, Compagnie Centrale de Construction, Chantiers Charbonniers du Centre
Adresse : Rue Edouard Anseele
Code postal : 7100
Commune : La Louvière
Localité : La Louvière
Province : Hainaut
Superficie totale : 26.095 m²
Financement : Fonds européens Feder

Actions de SPAQuE

Le 30 juillet 2018, le Gouvernement wallon a mandaté SPAQuE pour réhabiliter le site "CCC-Verrerie Houtart".

 



Localisation

Le site se trouve à l'ouest du centre de La Louvière. Il est délimité au nord par une ligne de chemin de fer, à l'est par la rue Edouard Anseele, au sud par la cité du Bocage et par le terril Saint-Hubert.

La zone d’intervention est située à proximité immédiate du centre-ville, dans un quartier jadis industrialisé (usine à gaz, houillères), en pleine rénovation depuis quelques années (piscine, etc.).



Projet de développement économique

L’assainissement de ce site permettra, dans le cadre du périmètre de rénovation urbaine, d’ouvrir le quartier sur son environnement urbain et de participer au développement d'une micro-zone d'activités de loisirs, ouverte au public et correspondant à une demande non rencontrée sur le territoire.



Etat du site

Le terrain se présente comme une vaste friche bâtie, inaccessible à la reconversion suite à la pollution du sol due aux anciennes activités.



Historique

La zone d’intervention couvre principalement l’emplacement de l’ancienne verrerie Houtart mise en service en 1859.

Dans les années 1880, l’établissement compte deux fours pour le verre de vitrage, un four à bouteilles et quatre fours à étendre. Après 1890, l’usine, devenue la SA des Verreries de La Louvière, ne fabrique plus que du vitrage. La faillite intervient en 1893.

S’y établiront ensuite un marchand de bois, une fonderie de métaux et un dépôt de charbon.



Polluants avant réhabilitation

En avril 2014, une étude préliminaire (sans analyse de terrain) a été réalisée par l'IDEA. Il en ressort une forte probabilité de pollution généralisée par les métaux lourds et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). La présence de polluants comme les hydrocarbures pétroliers et les hydrocarbures aromatiques monocycliques (BTEX) est également suspectée. Des familles de polluants comme les polychlorobiphényls (PCB) ou les cyanures sont également des contaminants potentiels.




Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :