SPAQuE

Horloz

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Horloz
Autre(s) nom(s) : Horloz n°3a, Hemibel
Adresse : rue Sous les Vignes, rue Galilée
Code postal : 4000
Commune : Liège
Localité : Liège
Ancienne commune : Liège
Province : Liège
Superficie totale : 31.035 m²
Financement : Fonds européens Feder

Actions de SPAQuE

2018 :

Des investigations ont été réalisées dans les sols et les eaux du site.

2017 :

Le site a été déboisé afin de permettre la réalisation des investigations des sols et des eaux souterraines.

 



Localisation

La zone d’intervention est située sur l’ancienne commune de Sclessin. Elle est délimitée, au sud, par la ligne de chemin de fer de Liège à Namur ; à l’ouest, par le site dit "Chimeuse est" ; à l’est, par la rue Galilée et une station d’épuration récemment implantée par l’AIDE, et, au nord, par la rue Sous les Vignes et quelques maisons.

Cette zone d’intervention, qui correspond à l’ancien crassier du Horloz, présente un relief marqué (une quinzaine de mètres) sur l’essentiel de sa superficie (hormis un pré, plan, à l’est).



Projet de développement économique

Le terrain du site "Horloz" se présente comme un vaste terril boisé, inaccessible à la reconversion de par sa forme et suite à la pollution de ses dépôts.

L’assainissement et le déplacement d‘une partie de ce terril permettra d’y inscrire une voirie d’accès à la zone économique de Chimeuse située directement à l’ouest.

Le projet vise à la réhabilitation du site par la réalisation, tout d’abord, d’un chantier de déboisement afin de libérer les surfaces boisées existantes, puis par la mise en œuvre des investigations de sol et, enfin, la réalisation d’un chantier d’assainissement des sols afin de dégager une surface de 3,69 ha et de permettre le développement du projet d’aménagement.

 



Historique

Avant 1899, le site est vierge de toute bâtisse, mais dans la partie sud, le Charbonnage du Bois d’Avroy y a installé une paire aux bois. A partir de 1899, la paire au bois est remplacée par un dépôt, vraisemblablement de scories sidérurgiques. Vers 1935, la zone marécageuse au nord-ouest du site est comblée par des remblais d’origine inconnue. En 1947, dans sa partie sud, la zone semble raccordée par chemin de fer aux aciéries d’Angleur (situées au sud).

Il est vraisemblable qu’une grande partie du crassier, du moins dans sa partie sud, soit constituée de déchets et de scories provenant de l’industrie sidérurgique voisine, notamment des hauts-fourneaux et aciéries.

 




Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées