SPAQuE

Laminoir de la Rochette

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Laminoir de la Rochette
Adresse : Avenue de la Rochette, 14
Code postal : 4050
Commune : Chaudfontaine
Province : Liège
Superficie totale : 56.700 m²
Financement : Plan Marshall 2.vert

Actions de SPAQuE

2017 - 2018 :

Travaux de déconstruction des anciens bâtiments.

Mars 2017 :

Raclage des boues de surface et évacuation des derniers déchets.

2016 :

Adoption par le Gouvernement wallon de l'arrêté (AGW) chargeant SPAQuE de réhabiliter le site.

2015 :

Le 15 avril 2015, le ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio charge SPAQuE d’intervenir en urgence sur le site après que de nombreuses déprédations y ont été constatées.

Le 17 avril 2015, SPAQuE place le site sous surveillance permanente.

Le 27 avril 2015, SPAQuE entame les opérations d’urgence sur le site : des prélèvements sont effectués dans les cuves, un inventaire des produits dangereux présents sur le site est réalisé.

Le 28 avril 2015, le pompage des cuves de grande contenance commence. Leur contenu est ensuite évacué en centres de traitement agréés.

Entre le 4 et le 8 mai 2015, un pompage des cubitainers et des cuves de plus petite contenance a été réalisé. Des poudres colorantes ont été regroupées, puis évacuées en centres de traitement. L’inventaire des déchets dangereux s’est poursuivi, ainsi que l’audit des bâtiments.

L’intervention en urgence s’est terminée le 12 mai 2015.

2013 :

Le bilan historique du site a été réalisé.

 



Localisation

Le site est localisé dans la vallée de la Vesdre, sur le territoire de la commune de Chaudfontaine, à la limite de celle de Trooz.

Il est accessible depuis la route nationale N61 reliant Chaudfontaine à Verviers, par un pont surplombant la Vesdre. La ligne de chemin de fer Liège-Verviers longe l'entrée du site.

 



Projet de développement économique

Après réhabilitation, ce site pourrait accueillir une zone d'activités économiques pour PME et TPME.

 



Etat du site

Le site est à l’abandon depuis la fermeture de l’entreprise S.A. Galvanoplastie Maurice Gilson, déclarée en faillite en février 2014.

A l’exception d’un hangar occupé par un entrepreneur en peinture, le reste des bâtiments est ouvert à tous vents. De nombreuses déprédations ont été constatées, notamment la vidange de bains de galvanisation à même le sol voire dans le bief traversant, en sous-sol et à ciel ouvert par endroits, ces infrastructures proches de la Vesdre.

 



Historique

Une activité industrielle est présente sur le site dès 1700 avec la construction d'une fenderie. En 1797, celle-ci est transformée en laminoir.

En 1811, une ferblanterie et une filature sont installées. Elles resteront en activité jusqu'en 1860.

Entre 1883 et 1965, la société "Laminoirs de la Rochette" exploite sur le site un laminoir à tôles, un laminoir à lames pour canons à fusils et un train de fer damassé (supprimé en 1913).

Dans les années 1970, la société Prometa et Cadmiage Gilson et la société Metal Protect Defa s'installent sur le site et y développent une activité d'anodisation de l'aluminium.

En 2004, la société Prometa est dissoute et liquidée. Ses biens sont alors transférés à son actionnaire unique, la S.A. Galvanoplastie Maurice Gilson. En 2008, c'est la société Metal Protect Defa qui cesse ses activités.

En février 2014, la S.A. Galvanoplastie Maurice Gilson est déclarée en faillite. Le site est alors laissé à l'abandon.

 



Polluants avant réhabilitation

  • Métaux lourds (chrome, cuivre, arsenic, zinc, etc.),
  • BTEX (benzène, toluène, xylène),
  • hydrocarbures pétroliers,
  • hydrocarbures cycliques (HAP),
  • cyanures.

 



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :

Voir photos et vidéos liées