SPAQuE

Bonne Espérance n°1

Carte d'identité

Catégorie : ancien site d'activités économiques
Nom du site : Bonne Espérance n°1
Autre(s) nom(s) : Le Foriet, Ancien terril de Moignelée
Adresse : rue de Farciennes
Code postal : 5060
Commune : Sambreville
Localité : Moignelée
Ancienne commune : Moignelée
Province : Namur
Superficie totale : 130.600 m²
Financement : Plan Marshall 2.Vert

Actions de SPAQuE

Le site est réhabilité.

2014 - 2015 :

Réhabilitation de la zone ayant accueilli l'ancienne centrale électrique, de la zone dite "d'agglomération", des dépendances diverses et de la zone de stockage de produit charbonnier :

  • déconstruction sélective de deux bâtiments encore présents,
  • excavation et traitement des terres contaminées,
  • remblayage des zones excavées,
  • reprofilage en pente depuis la limite nord du site jusqu'au droit de la future dalle de quai.

2012 - 2013 :

Volumétries et étude des faisabilités économique, technique et urbanistique.

2011 :

Bilan historique du site.

 



Localisation

Le site "Bonne Espérance n°1" est implanté sur le territoire de la Ville de Sambreville à proximité de la RN90 (route de la Basse-Sambre) à Moignelée, le long de la Sambre.

Il est délimité par :

  • la RN90 au nord,
  • la rue de Bonne Espérance au nord,
  • la rue de Farciennes au nord,
  • la Sambre au sud et à l’ouest,
  • la rue Emile Vandervelde à l’est.


Projet de développement économique

Le site devrait accueillir une plate-forme industrielle avec accès direct à la Sambre grâce à la construction d’une dalle de quai de chargement. Des PME devant avoir recours à la voie d’eau (pour l’acheminement de leurs matières premières et/ou le transport de leurs produits finis) pourraient s'implanter sur le site.

Les travaux d’aménagement de cette plate-forme (bâtiments, dalle, voiries, impétrants, etc.), menés par le Port autonome de Namur (PAN) et le SPW, sont financés par les Fonds européens FEDER.



Historique

Le site "Bonne Espérance n°1" est un ancien charbonnage dont l'activité s'est étendue de 1886 à 1968 sous la raison sociale "SA des Charbonnages de Bonne Espérance". En plus des puits d’extraction et d’aérage, ce charbonnage était composé d’une centrale électrique, d’une fabrique d’agglomérés, d’ateliers mécaniques, d’une halle de machines à vapeur, d’ateliers de concassage, d’un triage-lavoir, d’une scierie, d’un atelier des pompes, d’une forge, etc.

Le terril a été exploité par différentes sociétés dans le courant des années 1980. Les infrastructures sont peu à peu détruites entre 1970 et 1990. Seul le bâtiment des ateliers est encore visible en 2010.



Polluants avant réhabilitation

  • Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • hydrocarbures aromatiques monocycliques (HAM),
  • BTEX dont du benzène,
  • huiles minérales,
  • phénols,
  • métaux lourds,
  • solvants chlorés,
  • amiante.


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :
Par autre nom de site :