SPAQuE

Lessines : investigations historiques sur le site "Lampe électrique belge"

20/12/2017

SPAQuE a finalisé le bilan historique du site "Lampe électrique belge" à Lessines.


Le bilan historique constitue la seconde étape de la chaîne des valeurs de SPAQuE et permet de cerner les principaux risques potentiels de contaminations compte tenu des activités passées, du terrain vierge jusqu’à aujourd’hui.

La première occupation industrielle du site "Lampe électrique belge" remonte à la fin du 19ème siècle avec la malterie du brasseur lessinois Charles Notté-Leman. Vers 1920, la malterie est rachetée par la Société belge pour la fabrication des lampes électriques. Elle fait place à une fabrique d’ampoules électriques, rapidement complétée d’un atelier de fabrication de verrerie de laboratoire. Ces infrastructures cessent leurs activités vers 1935.

Le site est ensuite racheté par une société d’extraction de la pierre qui y implante un concasseur, en lien avec la carrière voisine. Les activités cessent au début des années 1960 et le site est abandonné. Il est racheté en 1975 par l’Intercommunale de développement économique & d’aménagement du territoire du Hainaut occidental. Les bâtiments sont rasés en 1990.

 

Neuf sources potentielles de pollution

Sur l’ensemble du périmètre du site et à ses abords immédiats, le bilan historique a permis d’identifier neuf sources potentielles de pollution, réparties en cinq zones principales.

Ces sources potentielles de pollution consistent principalement en remblais de démolition et de reprofilage, en un chantier de taille ou de mise en dépôt de la pierre, en un réseau de voies ferrées, en une malterie (devenue ensuite un atelier de fabrication de lampes électriques et de verrerie de laboratoire, puis une usine de concassage de la pierre), en un magasin, en un dépotoir et en une zone de mise en dépôt de matériaux inertes.

Ce site a fait l’objet de recherches documentaires auprès de diverses autorités administratives régionales, provinciales et fédérales. Des témoignages oraux, des publications et des documents privés ont aussi été exploités afin de compléter les informations contenues dans les documents publics.

 

 


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :