SPAQuE

"Goudronnerie Robert" à Ransart : l'impossible réhabilitation

28/08/2013

SPAQuE a entrepris la déconstruction d’un bâtiment - dont elle est propriétaire - sur le site de la "Goudronnerie Robert" à Ransart. Ce chantier ne signifie cependant pas la réhabilitation de ce site gravement pollué et présentant un risque sanitaire et environnemental certain. SPAQuE est, en effet, toujours empêchée d’entamer le chantier de dépollution.


Le site "Goudronnerie Robert", localisé pour l’essentiel sur le territoire de la Ville de Charleroi (Ransart), fait partie de la liste des 30 sites prioritaires dont le gouvernement wallon a confié la réhabilitation à la société SPAQuE, en 2005, dans le cadre du Plan Marshall.

En 2006, M. Hermans, propriétaire exploitant sur le site une déchetterie, a introduit une action en justice visant à contraindre SPAQuE à acquérir le site avant de le réhabiliter conformément à l’arrêté pris par le gouvernement wallon le 13 octobre 2005. A partir de ce moment, le propriétaire a refusé à SPAQuE l’accès à sa propriété.

Parallèlement à cela, et à la suite d'une action en justice introduite par la Région wallonne, le Tribunal correctionnel de Charleroi a condamné, le 29 mars 2011, la société Hermans à la remise en état d’une partie du site et à la production des preuves d’évacuation à l’administration (DPC). En avril 2011, le bourgmestre de Charleroi a pris un arrêté de cessation d’activité à l’encontre de la même société Hermans à la suite du constat du non-respect du permis d’exploitation. Cet arrêté prévoyait la mise sous scellés de l’entreprise dans un délai de deux semaines si elle ne se mettait pas en ordre.

Par ailleurs, le propriétaire a refusé de transporter ses activités sur un autre terrain proposé par le Port autonome, et l’exploitation de la déchetterie se poursuit sans que le jugement de mars 2011 ait été exécuté.

La situation est donc totalement bloquée quant à la réhabilitation de ce site pour laquelle un budget est prévu depuis 2005.

 

Rappel de l’action de SPAQuE

Entre 2003 et 2005, la société SPAQuE a réalisé de nombreux prélèvements au niveau du site comme dans la zone riveraine qui jouxte l’ancienne implantation de la goudronnerie et de la décharge autrefois exploitée au sud de la zone. Les résultats des analyses de sol, d’eau et de déchets provenant du site ont permis de mettre en évidence de très fortes contaminations en hydrocarbures aromtiques cycliques ainsi qu’en huiles minérales. Une pollution en plus faible quantité a été constatée pour les métaux lourds et les cyanures.

Confrontée aux importants suintements qui s’écoulent de l’ancienne décharge vers le fond des jardins riverains, SPAQuE a mis en place, dès 2006 et en urgence, un drain provisoire qui en assure la canalisation et qu’elle entretient régulièrement. Dans le même temps, les terres souillées par ces suintements ont été excavées et remplacées par des terres "non contaminées". Depuis lors, ce drain est l’objet d’une surveillance régulière de la part des services techniques de SPAQuE.

En 2010, des échantillons ont été prélevés, dans les jardins, à proximité du drain où des prélèvements d’eau ont également été effectués. Il en résultait que les terres non contaminées, apportées en 2006, l’étaient désormais par des métaux lourds, des hydrocarbures cycliques et des solvants. Pour certains échantillons de sol, les teneurs de plusieurs polluants indiquaient clairement des dépassements des valeurs limites visant à protéger la santé humaine. Si l’impact de ces polluants est limité au fond des jardins, il présente toutefois un risque sanitaire et environnemental ainsi que l’avait signalé SPAQuE dans un courrier adressé au bourgmestre de Charleroi le 10 décembre 2010.

La seule solution pour y mettre fin est d’en tarir la source, c’est-à-dire de réhabiliter la décharge en la confinant (par mur emboué et membrane étanche,) de façon à isoler les parcelles riveraines des écoulements.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège
Service de la communication externe et des relations avec la presse
0494/57.94.18



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos