SPAQuE

Mons : deuxième étape des travaux de déconstruction et d'assainissement sur le site "Verrerie et Laminoirs de Jemappes"

21/01/2013

SPAQuE a entamé la deuxième étape des travaux de réhabilitation du site "Verrerie et Laminoirs de Jemappes". A terme, le site devrait accueillir des logements, des espaces verts et une zone d’activités économiques.

 

La deuxième étape des travaux de réhabilitation a commencé sur le site "Verrerie et Laminoirs de Jemappes". Ces travaux, financés par les Fonds européens FEDER, concernent plusieurs parties du site. Ils se dérouleront en trois temps.

En décembre dernier, SPAQuE a entamé la réhabilitation de la zone de l’ancienne aciérie. Durant ces travaux, le parking VIP de la salle Mons Arena a temporairement été déplacé de l’autre côté de la rue des Laminoirs. La voirie IDEA menant à la salle reste toutefois accessible.

En ce mois de janvier, SPAQuE procède à l’évacuation des déchets et terres hors sol situés sur la zone de l’ancienne verrerie. Le chemin situé à l’arrière des jardins jouxtant le site est condamné le temps des travaux, néanmoins un accès temporaire a été aménagé.

Au mois de mars, SPAQuE entamera la phase 2 des travaux de réhabilitation. Cette phase consistera en la réhabilitation de l’ancien parc à scraps et de la friche nord. Le charroi passant le long des habitations, des précautions seront prises afin de limiter les nuisances.

Les investigations menées par SPAQuE sur ce site ont mis en évidence la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), d’huiles minérales et de métaux lourds (zinc, cuivre, plomb, arsenic) sur l’ensemble du site. De l’amiante a également été détecté.

A noter qu’une réunion d’information destinée aux riverains du site sera prochainement organisée par SPAQuE.

 

Quelques notes d’histoire

Le site a toujours connu deux activités différentes : la verrerie et la sidérurgie.

Les premiers laminoirs sont construits en 1869, au nord. Plus tard, ils seront complétés par d’autres bâtiments tels qu’une fonderie, une centrale électrique, etc. Au sud, une aciérie est construite dès 1940. Les activités sidérurgiques cessent dans les années 1980.

La verrerie, située au nord-est du site, débute ses activités en 1866 avec la fabrication de vitres incolores. Les activités cessent en 1946.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège
Service de la communication externe et des relations avec la presse

0494/57.94.18



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :