SPAQuE

Farciennes : 34 hectares rendus à l’activité économique

04/09/2012

La réhabilitation du site "Grand Champs", situé sur le territoire de la commune de Farciennes, a été confiée à SPAQuE par le Gouvernement wallon. L’ensemble des travaux, qui touchent aujourd’hui à leur fin, a été cofinancé par les Fonds européens FEDER (Programmation 2007-2013 – Programme "Convergence").


Les travaux de réhabilitation du site "Grand Champs", à Farciennes, qui avaient débuté en septembre 2011, se terminent. Cet ancien dépotoir d’une superficie de 34 hectares fait partie intégrante du périmètre défini par le projet "Ecopôle" mené par l’intercommunale Igretec. Ce vaste projet couvre 180 hectares et a pour finalité de créer un pôle d’activités du développement durable.

Dans le courant de l’année 2010, la société SPAQuE avait réalisé les études de caractérisation et des volumétries sur le site "Grand Champs" à Farciennes. Ce type d’investigations permet de définir la nature des contaminants et la volumétrie des sols et des eaux souterraines contaminés. Ces investigations ont mis en évidence sept taches de pollutions présentes dans le sol qui pouvaient engendrer un niveau d’exposition excessif pour la santé humaine. Par conséquent, SPAQuE a mis en œuvre une étude des faisabilités économique, technique et urbanistique qui a permis de définir les meilleures techniques disponibles pour réhabiliter le site.

Les travaux de réhabilitation ont ainsi consisté :

  • en l’excavation des spots de pollution identifiés sur trois zones et à leur regroupement au niveau du merlon en bord de Sambre,
  • au reprofilage de ce merlon, à la pose d’un géotextile avertisseur et à son recouvrement par 80 centimètres de limons argileux,
  • au recouvrement de la tache de contamination au cadmium dans la zone 2 par un géotextile avertisseur,
  • en la création, par nivellement et déplacement des remblais charbonniers, d’une zone de 150 mètres de profondeur tout le long de la partie nord du site de manière à bénéficier d’un zoning pour y développer de l’activité économique,
  • en la création, également par nivellement et déplacement des remblais charbonniers, d’une zone de 100 mètres de long et 30 mètres de largeur le long de la Sambre, au sud du site, de manière à faciliter l’accès au transport fluvial pour les entreprises installées sur  le zoning,
  • au recouvrement du reste du reste du site avec les remblais charbonniers issus des reprofilages des zones nord et sud,
  • au recouvrement du site, hors zones concernées par le futur zoning, par une couche de 20 centimètres de terres végétales et en l’engazonnement de celles-ci.


Un peu d’histoire

Durant l’époque industrielle, le site appartenait à la concession du charbonnage du Roton. Dans ce contexte, son sous-sol a été exploité depuis le XVIIIe siècle et de nombreuses galeries le traversent. Ces galeries rendent la zone instable et sujette aux affaissements miniers. Le site était traversé en son centre par la rue Grand Champs bordée de maisons d’habitation et de commerces qui ont tous été démolis pour des raisons de stabilité. Le site a, par la suite, fait l’objet de nombreux remblayages hétérogènes (remblais, remblais charbonniers, dépôts clandestins, boues de dragages (300.000 m³), boues de curage d’avaloirs, etc.), durant les années 1970-1980.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège
Service de la communication externe et des relations avec la presse

0494/57.94.18


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos