SPAQuE

Farciennes : la réhabilitation du site "Grand Champs" a commencé

13/10/2011

Ce site fait partie du vaste projet Ecopôle développé par IGRETEC à l’ouest de Charleroi de part et d’autre de la Sambre. Dans ce projet, le site "Grand Champs", un des sites désignés dans le cadre des Fonds européens FEDER, est destiné à recevoir un parc d'activités économiques sur la partie nord. Il est également question d'y implanter un parc de panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité. Les travaux de réhabilitation ont débuté en septembre 2011 et devraient durer 200 jours ouvrables.


D’une superficie d’environ 28,2 hectares, le site se situe en rive gauche de la Sambre, à proximité immédiate de l’ancien charbonnage du Roton. Il est constitué de vastes plateaux de remblais charbonniers occupant la moitié nord-ouest, ainsi que la zone est. Un enfoncement a été formé dans la zone sud-ouest afin d’y accueillir des boues de dragage.

Les travaux consistent principalement :

  • en l'excavation des zones les plus polluées du site et à leur regroupement afin de combler le creux se trouvant en bord de Sambre,
  • au reprofilage de ces terres en les recouvrant d'un géotextile (tissu synthétique anticontaminant) et de limons argileux,
  • en la création d'une zone plane sur 150 mètres de profondeur tout le long de la partie nord du site afin de bénéficier d'un terrain pour y développer de l'activité économique,
  • en la création, au travers de nivellement et de déplacement des remblais charbonniers, d'une zone de 30 mètres de largeur le long de la Sambre,
  • au recouvrement du site par des remblais charbonniers issus des reprofilages des zones nord et sud du site, et par une couche de terres végétales qui sera ensuite engazonnée.

Le montant des travaux est estimé à 2.166.667 euros HTVA.

Un peu d'histoire

Durant l’époque industrielle, le site appartenait à la concession du charbonnage du Roton. Dans ce contexte, son sous-sol a été exploité depuis le XVIIIe siècle et de nombreuses galeries le traversent. Ces galeries rendent la zone instable et sujette aux affaissements miniers. Le site était traversé en son centre par la rue Grand Champs bordée de maisons d’habitation et de commerces qui ont tous été démolis pour des raisons de stabilité. Le site a, par la suite, fait l’objet de nombreux remblayages hétérogènes (remblais, remblais charbonniers, dépôts clandestins, boues de dragage (300.000 m³), boues de curage d’avaloirs, etc.), durant les années 1970-1980.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Christel Talbot

Service de la communication externe et des relations avec la presse
0494/57.94.16

 

Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos