SPAQuE

Jemappes : test pilote de traitement de terres amiantées sur le site "Forges et laminoirs de Jemappes"

20/05/2010

Dans la perspective des travaux de réhabilitation de l’ancien site industriel "Laminoirs de Jemappes", SPAQuE a entrepris la réalisation d’un test pilote de traitement des terres contaminées par la présence d’amiante liée sous la forme de fibrociment. La réhabilitation de ce site est cofinancée par la Région wallonne (Plan Marshall) et l'Union européenne (Fonds européen de développement régional).


Dans le cadre des travaux de réhabilitation de l’ancien site industriel "Laminoirs de Jemappes", SPAQuE a entrepris de réaliser un test pilote de traitement des terres contaminées issues de cette friche industrielle.

Les investigations réalisées au cours de l’étude des faisabilités économique, technique et urbanistique ont mis en évidence la présence de fibrociment. Il s’agit d’amiante liée - typiquement des plaques d’Eternit concassées – retrouvée dans le sous-sol et dans les buttes de déchets de construction présentes sur cette friche. Il est important de savoir que tant que ces terres ne seront pas manipulées, ces déchets de fibrociment ne causeront aucun problème.

Cependant, certaines d’entre elles devront obligatoirement être excavées lors des travaux de réhabilitation. C’est pourquoi différentes options de traitement doivent être testées et, plus particulièrement, le criblage dans un centre de traitement agréé. En effet, dans le cadre d’un autre projet présentant une problématique similaire, le criblage a permis de concentrer les fragments de fibrociment dans une fraction des terres et de valoriser le reste des matériaux excavés.

Dans le courant de ce mois de mai 2010, un sous-traitant de SPAQuE, spécialisé dans la gestion de l’amiante, a donc entrepris de collecter quelques dizaines de mètres cubes de terres pour réaliser ce test dans un centre de traitement hors site. Les excavations sont réalisées avec toutes les précautions nécessaires conformément aux dispositions de l’arrêté royal du 16 mars 2006 relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à l’amiante, et elles seront remblayées de manière sécuritaire.


Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Lhoest

Service de la communication externe et des relations avec la presse


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :