SPAQuE

Morlanwelz : la deuxième étape de la réhabilitation des "Nouveaux Ateliers Mécaniques" touche à sa fin

23/05/2011

Après avoir déconstruit sélectivement bâtiments et infrastructures subsistant sur le site en 2009, SPAQuE a ensuite procédé au débroussaillage et au déboisement du reste du terrain avant de s'attaquer à l'excavation des terres polluées. C'est cette deuxième étape de la réhabilitation du site qui arrive à son terme.


SPAQuE poursuit les travaux de réhabilitation du site "Nouveaux Ateliers Mécaniques" à Morlanwelz. Après avoir déconstruit les bâtiments et les infrastructures subsistant sur cette friche industrielle, SPAQuE s'est attelée, en 2010, à la deuxième étape du chantier. Celle-ci consiste en la réhabilitation des sols pollués. Une tâche d'ampleur puisqu'il s'agit d'excaver quelque 95.400 tonnes de terres polluées et de les envoyer en centres de traitement agréés.

Aujourd'hui, les excavations sur la partie nord du site se terminent alors que sur la partie sud des opérations d'excavations et de remblayage sont menées simultanément. Les terres d'apport, rigoureusement sélectionnées et parfaitement propres, ne peuvent être mises en 'uvre qu'une fois les parois et fonds de fouilles validés comme sains, par SPAQUE, à l'issue de prélèvements et d'analyses.

Pour rappel, durant tous ces travaux, un pompage permanent des eaux de la nappe phréatique est effectué avec suivi analytique et traitement avant rejet.

La fin de l'étape en cours est prévue pour le mois de juin prochain si les conditions météorologiques se maintiennent. A ce moment, quelque 102.500 tonnes de terres d'apport auront servi à combler les excavations des terres polluées et les cavités résultant de la déconstruction des fondations et caves de l'ancienne usine. Une couche de 50 centimètres de terres végétales sera, alors, disposée sur l'ensemble de la superficie du site puis sera ensemencée.

Une phase de réhabilitation ultérieure concernera la décharge se trouvant à l'extrémité sud du site. Après reprofilage, cette zone sera recouverte de 1 mètre de terre limoneuse qui permettra d'assurer l'étanchéité de la décharge. La phase finale de cette réhabilitation consistera à implanter un système de drainage ainsi qu'une station de pompage permettant de recueillir et de traiter les eaux polluées qui s'écoulent au pied de la décharge.

Pour rappel, les études d'orientation et de caractérisation, menées par SPAQuE, ont permis de mettre en évidence sur ce site, au niveau du sous-sol et des eaux souterraines, d'importantes contaminations en métaux lourds, en huiles minérales, en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ainsi qu'en composés organochlorés volatils. Des contaminations ponctuelles en benzène et chlorobenzène ont également été détectées.

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège
Service de la communication externe et des relations avec la presse
0494/57.94.18

Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos