SPAQuE

SPAQuE achève quatre chantiers importants

15/11/2018

De nouvelles étapes essentielles de réhabilitation viennent de se terminer sur les sites de "Carcoke" à Saint-Ghislain, "Bonne Espérance" à Sambreville, "Bassin de l’Arsenal" à Mons et "Laminoir de la Rochette" à Chaudfontaine.


Courant 2018, SPAQuE a achevé quatre chantiers de réhabilitation, répartis sur l’ensemble de la Wallonie : "Carcoke" à Saint-Ghislain, "Bassin de l’Arsenal" à Mons, "Bonne Espérance" à Sambreville et "Laminoir de la Rochette" à Chaudfontaine.


Carcoke" à Saint-Ghislain : les 35 hectares de la zone sud sont réhabilités

C’est un chantier de longue haleine qui se clôture à Saint-Ghislain. Cinq années ont été nécessaires pour réhabiliter les sols pollués de la zone sud de ce site de 47,41 hectares. Près de 460.000 m³ de terres polluées en hydrocarbures ont été excavées. 836.000 tonnes de terres ont été traitées sur site par voie biologique et 866 tonnes de produits purs goudronneux ont été récupérées et évacuées en centres de traitement agréés.

Aujourd’hui, SPAQuE se concentre sur la zone nord, majoritairement contaminée en cyanure et en hydrocarbures aromatiques monocycliques. Ces travaux devraient se terminer au printemps 2019. Le site pourrait alors accueillir une zone d’activité économique dans le cadre du projet d’éco-zoning Tertre-Hautrage-Villerot, mené par l’intercommunale IDEA. De son côté, SPAQuE réalisera les voiries nécessaires au développement de cette zone économique. L’installation de panneaux photovoltaïques est également à l’étude.

 

"Bassin de l’Arsenal" à Mons : prêt pour l’extension de la zone d’activité économique de Cuesmes

La réhabilitation de ce site de 16,84 hectares est terminée. Près de 13.776 tonnes de terres contaminées ont été excavées et évacuées en centre de traitement agréé. La zone a ensuite été reprofilée puis ensemencée. L’IDEA, propriétaire du site, projette d’y développer une extension de la zone d’activité économique de Cuesmes ainsi que des logements.

 

"Bonne Espérance" à Sambreville : 24.173 tonnes de terres évacuées

Suite aux travaux d’aménagement d’une dalle de quai, construite en bord de Sambre, menés par la DGO2 du SPW, SPAQuE a évacué près de 24.173 tonnes de terres et boues contaminées vers des centres de traitement agréés. L’évacuation de ces terres a permis de libérer l’ensemble de la partie ouest du site, permettant ainsi le développement de nouvelles activités économiques.

 

"Laminoir de la Rochette" à Chaudfontaine : la majorité des bâtiments a été déconstruite

Suite à l’intervention en urgence réalisée sur ce site en 2015, puis à l’évacuation des derniers produits dangereux et non dangereux en 2017, SPAQuE a entrepris la déconstruction d’une partie des bâtiments et structures à l’abandon en 2018. Au total, 16.321 tonnes de gravats ont été évacuées en centre de valorisation. Les derniers bâtiments encore debout seront déconstruits au cours de l’année 2019. Une fois cette étape terminée, SPAQuE entreprendra la caractérisation et la réhabilitation des sols contaminés.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Charlier
Service de la communication externe
0496/51.23.52



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir photos et vidéos