SPAQuE

Seraing : la réhabilitation des sols du site "Usine Cockerill" pour faire place au projet Gastronomia est lancée

18/04/2018

SPAQuE entame les travaux de réhabilitation des sols du site "Usine Cockerill" à Seraing. Une fois les lieux assainis, la régie communale de Seraing Eriges pourra y développer "Gastronomia", son ambitieux projet de centre commercial dédié à l’alimentaire.

 

Une nouvelle étape importante de travaux débute sur le site "Usine Cockerill", localisé sur le territoire de la Ville de Seraing, avec la réhabilitation des sols pollués. Ces travaux, financés par le Plan Marshall 2.vert, font suite aux opérations de déconstruction d’une partie des bâtiments, réalisées entre 2016 et 2017. Pour rappel, cette étape avait nécessité l’évacuation de 10.500 tonnes de gravats vers des centres de recyclage et de valorisation.

Durant les travaux, SPAQuE procédera à l’excavation des terres polluées situées au droit des bâtiments déconstruits puis à leur évacuation en centres de traitement agréés. Ces excavations seront ensuite remblayées au moyen de terres saines.

 

En route pour Gastronomia

Une fois les sols réhabilités, la régie communale Eriges prendra le relais et développera sur le site le projet Gastronomia, qui prévoit la reconversion des lieux en un centre commercial spécialisé dans l’alimentaire. Des espaces de bureaux seront également créés ainsi que des parkings et une zone polyvalente pour l’organisation d’événements.

A noter qu’une partie du site "Usine Cockerill" a déjà fait l’objet de travaux entre 2012 et 2013 : d’anciens halls et bâtiments ont été déconstruits et les sols de la partie ouest ont été réhabilités afin d’accueillir le parking de la nouvelle Cité administrative de Seraing.

 

200 ans d’activités

Les premières activités sidérurgiques du site débutent en 1817. John Cockerill en devient propriétaire en 1823.

Les activités qui s’y sont déroulées ont connu d’importantes variations au fil des fusions, scissions et restructurations : CMI, RTM et Cockerill ont ainsi occupé tour à tour la zone concernée.

Globalement, la partie du site actuellement réhabilitée a connu deux principales phases de développement. De 1817 à 1892, elle accueille des ateliers de construction, une fabrique de fer et des laminoirs. De 1892 à 2006 s’y développent un atelier de construction pour la partie nord ainsi qu’une tôlerie-chaudronnerie pour la partie sud.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Charlier
Service de la communication externe
0496/51.23.52



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos