SPAQuE

Saint-Ghislain : SPAQuE entame les travaux de réhabilitation de la zone nord du site "Carcoke"

30/01/2018

SPAQuE entreprend des travaux de réhabilitation sur la zone nord du site "Carcoke" à Tertre, localisé sur le territoire de la commune de Saint-Ghislain. Un confinement des terres polluées sera réalisé.


En décembre 2017, SPAQuE a entamé une nouvelle étape de réhabilitation sur le site "Carcoke" à Tertre, plus précisément sur la zone nord où les déchets de l’ancienne cokerie ont été déversés durant 50 ans. L’ensemble de cette zone de 5,70 hectares a été déboisé afin d’en permettre l’accès.

Les investigations menées à la fin de l’année 2015 sur la zone concernée ont permis de mettre en évidence une contamination (parfois jusqu’à 12 mètres de profondeur) en cyanures, métaux lourds, benzène, huiles minérales, phénols, amiante et hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Le volume total de terres polluées étant très important (150.000 m³), l’étude des faisabilités technique, économique et urbanistique a retenu, comme technique d’assainissement, leur confinement sur site. Cette technique permettra de supprimer l’ensemble des voies d’exposition aux polluants grâce à la mise en place d’un capping (couverture) étanche par-dessus le massif de terres polluées reprofilé.

En ce début d’année 2018, SPAQuE procède au reprofilage des terres et des déchets présents de manière à créer une surface homogène avec des pentes favorables au ruissellement des eaux. SPAQuE posera ensuite un capping composé d’un mètre d’argile, d’une géomembrane de 1,5 millimètre d’épaisseur, d’un géosynthétique drainant pour la récolte et le drainage des eaux de pluie, de 80 centimètres de terres d’apport ordinaires et, enfin, de 20 centimètres de terres végétales. Ces dernières seront ensemencées à la fin des travaux. Un réseau de drainage ainsi qu’une conduite de rejet jusqu’à un bassin d’orage à créer sur la partie sud seront également mis en place. Enfin, SPAQuE posera des clôtures sur l’ensemble de la zone.

 

Une future zone d’activité économique et du photovoltaïque

Pour rappel, la réhabilitation des 47,41 hectares du site "Carcoke", financée par le Plan Marshall, a débuté en 2004. Plusieurs centaines de milliers de tonnes de terres contaminées ont déjà été évacuées ou traitées sur place.

Une fois réhabilité, ce site (où se trouvait autrefois la plus grande cokerie de Belgique) devrait accueillir une zone d’activité économique dans le cadre du projet d’éco-zoning Tertre-Hautrage-Villerot, mené par l’intercommunale IDEA. De son côté, SPAQuE réalisera les voiries nécessaires au développement de cette zone économique.

SPAQuE envisage également l’installation de panneaux photovoltaïques sur une partie du site dont la zone de confinement.


Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Charlier
Service de la communication externe
0496/51.23.52



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos