SPAQuE

Andenne : le site "Zone portuaire de Sclaigneaux" est réhabilité

13/06/2017

Entamée il y a tout juste un an, la réhabilitation du site "Zone portuaire de Sclaigneaux" à Andenne est aujourd’hui terminée. Ces travaux permettront l’installation de nouvelles PME.


SPAQuE vient d’achever la réhabilitation du site "Zone portuaire de Sclaigneaux" à Andenne. Financés par le Plan Marshall, les travaux ont débuté en mai 2016 et ont consisté, dans un premier temps, au déboisement du site, à l’évacuation de déchets présents en surface et à la déconstruction de deux anciens bâtiments. SPAQuE a ensuite réhabilité les zones dites "Maisier", "Corti" et "HBB" au centre et à l’est du site. Celles-ci présentaient des contaminations en métaux lourds, composés volatils et hydrocarbures. L’ensemble des terres polluées a été excavé et évacué en centres de traitement agréés.

SPAQuE a également procédé à l’assainissement d’un ancien crassier. Après avoir excavé et évacué les terres polluées, une couche d’étanchéité et de drainage a été installée sur une partie de la zone. Un réaménagement paysager de surface a ensuite été mis en œuvre.

Des clôtures seront installées durant cet été sur l’ensemble du site de 17,28 hectares qui pourrait prochainement accueillir de nouvelles PME.

 

Une succession d’activités

De nombreuses entreprises se sont succédé sur le site. Entre 1848 et 1970, celui-ci est occupé par les usines Dumont Frères dont l’activité principale consistait au raffinage des minerais pour en extraire les métaux et les concentrer ensuite sous forme de lingots (argent, zinc, plomb, cuivre, cadmium, etc.). Les usines étaient également actives dans la fabrication d’éléments en plomb.

La Fabrique nationale (FN) s’est ensuite installée afin de poursuivre les activités "hydrauliques" (utilisation des presses, bennes et vérins existants). En 1982, l’usine hydraulique est fermée et un atelier de fabrication de poudre et de granulés de matières plastiques est installé.

En 1992, la FN cesse ses activités. Le site est alors divisé entre plusieurs entreprises : une casse de véhicules, un centre de recyclage de matières plastiques et une boulangerie industrielle.

Aujourd’hui, certaines zones accueillent toujours de l’activité économique : les Affineries de la Meuse, un hall de stockage privé, des entrepôts du service des Travaux de la Ville d’Andenne, une entreprise de génie civil et une scierie.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Charlier
Service de la communication externe et des relations avec la presse
0471/90.44.15


Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos