SPAQuE

Seraing : SPAQuE réhabilite l’ancienne décharge "Jacbois"

15/10/2015

En ce mois d’octobre 2015, SPAQuE entame les travaux de réhabilitation de l’ancienne  décharge "Jacbois" à Seraing. Ce crassier a reçu des déchets d’origines diverses entre 1960 et 2005. La réhabilitation de ce site permettra la continuation du projet de Boulevard urbain mené par la Wallonie et la Ville de Seraing.

 

La réhabilitation de la décharge "Jacbois" vient de commencer. Ce site de 1,53 hectare, localisé sur le territoire de la Ville de Seraing, est bordé à l’est par la rue Dolet et au sud par la rue des Six Bonniers. Une fois réhabilité, le site accueillera une partie du Boulevard urbain, projet visant au redéploiement économique de la vallée sérésienne et développé par la Direction générale opérationnelle des Routes et Bâtiments (DGO1) du Service public de Wallonie (SPW) et la Ville de Seraing.

 

Quarante-cinq ans de déversements

Dès les années 1960, le site est intégré aux activités sidérurgiques de l’aciérie LD, toute proche. Des scories (résidus issus de la métallurgie) y sont alors déversées.

De 1983 à 1994, le site est occupé par un ferrailleur. Les premiers déchets commencent à s’amonceler.

A partir de 1995, la société J.A.C. Bois s’installe sur le site et commence à y entreposer des déchets verts et des terres. Dès 1999, des déchets de classe 1 et des déchets de construction y sont déversés. De nombreuses infractions environnementales sont constatées, obligeant la société J.A.C. Bois à cesser ses activités. Le site est alors mis sous scellés.

 

Près de 90.000 m³ de déchets

Aujourd’hui, le site "Jacbois" présente l’aspect d’un tumulus de 3 à 5 mètres de haut par rapport à la rue des Six Bonniers. Des investigations menées par SPAQuE en 2012 ont permis d’estimer le volume de déchets présents à 90.000 m³. Une contamination de ces déchets en hydrocarbures cycliques, hydrocarbures pétroliers, métaux lourds, PCB et amiante a également été mise en évidence. 

Les travaux qui commencent ont donc pour objectif la réhabilitation de cette décharge. Dans un premier temps, SPAQuE entreprendra la déconstruction d’une ancienne habitation et de garages, rue des Six Bonniers. Ensuite, SPAQuE procédera au regroupement et au reprofilage des déchets sous la forme d’un dôme présentant des pentes favorables au ruissellement des eaux de pluie. Un capping constitué d’une couche de limon argileux (80 cm) et de terres végétales (20 cm) viendra alors recouvrir le massif de déchets reprofilé et un réseau de drainage sera mis en place.

Enfin, SPAQuE évacuera les déchets excédentaires vers des centres de traitement agréés.

 

Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Charlier
Service de la communication externe et des relations avec la presse
0471/90.44.15



Haut de page

Rechercher...

Par ville :
Par nom de site :

Voir la fiche du site

Voir photos et vidéos